•  

    TEXTE TRANSFÉRÉ DE MON EX BLOG DE CRÉATIONS.

     

     

    Résultats de recherche d'images pour « haine et souffrances texte »

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    IMAGE PRISE SUR MON EX BLOG DE CRÉATIONS ET TRANSFÉRÉE ICI

    Résultats de recherche d'images pour « DEMANDE AU PÈRE NOËL TEXTE »

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mettre votre attention sur ce qui va mal… est inutile 

    large

     

    J’ai remarqué que beaucoup de personnes – notamment sur les médias sociaux – se font un devoir de mettre en évidence toutes les horreurs qui se passent actuellement dans le monde: massacre d’animaux, traite des femmes ou des enfants, pollution de l’environnement, guerres dans le monde, cataclysmes, Big Pharma, Monsanto, conspirations mondiales, vaccination, famine en Afrique, extrémisme religieux, banques privées et gouvernements qui exploitent le peuple etc… Je pourrais encore en énumérer une centaine d’autres…

    Mais ça nous donne quoi au juste de faire cela, de dénoncer et de critiquer tout cela? Faire que les gens deviennent plus conscients? OK, c’est louable. Mais est-ce que le fait que les gens soient plus conscients change vraiment quelque chose dans votre quotidien?

    Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous êtes déjà assez conscient de tout ce qui ne tourne pas rond dans le monde.

    Maintenant, votre rôle est-il de dénoncer, ou de contribuer à transformer cela? Est-ce que vous voulez continuer à mettre votre attention sur tout ce qui va mal, tout en continuant de vous sentir impuissant? Ou bien vous voulez plutôt contribuer à faire une différence dans le monde, en brillant votre propre lumière, en apportant votre amour et votre compassion à ce monde? Votre monde, le monde que vous avez aussi contribué à créer par vos actions ou vos non-actions…

    Vous êtes le monde, donc si vous voulez vraiment changer quelque chose, commencez d’abord par regarder en vous!

    Un livre qui a beaucoup changé mon attitude envers le monde – et que je vous recommande de lire – est le livre Zero Limite de Joe Vitale (livre qui a entre autres popularisé la philosophie Ho’Oponopono).  Ce livre m,a fait prendre conscience que ce qui se manifeste à l’extérieur de moi (le monde), est un reflet de ce qui se manifeste à l’intérieur de moi. La violence que je vois dans le monde est ma propre violence. La bonté que je vois dans le monde est ma propre bonté.

    J’ai 38 ans. Le monde actuel tel que je le perçois présentement, eh bien c’est en quelque sorte ma création, que je le veuille ou non. J’y ai participé, donc j’en suis aussi responsable et vous aussi. Attention, je dis responsable et non coupable ou fautive… puisque tout comme vous, j’ai toujours fait de mon mieux jusqu’ici, avec les connaissances et la conscience que j’avais pour faire mes choix passés. Personne n’a jamais eu de mauvaise intention. Et ceux qui en ont ne sont pas des méchants, ils sont seulement des souffrants.

    «L’enfer est pavé de bonnes intentions.» – Inconnu

    Comment pouvez-vous faire une différence dans le monde?

    Voulez-vous réellement faire une différence dans le monde? Voulez-vous vraiment que les choses changent? Que l’on cesse de maltraiter les animaux, les enfants, les femmes, l’environnement? Alors commencez d’abord par cesser de vous maltraiter vous-même et à vous aimer! Commencez à faire un travail de guérison de vos émotions: libérez-vous de votre dépendance affective, de vos croyances non-bénéfiques et de vos peurs.

    La peur vous pousse à faire toutes sortes de «mauvais» choix: comme de continuer une relation amoureuse qui ne vous nourrit pas ou bien un travail qui ne vous passionne pas. C’est la peur qui fait que vous ne parlez plus à des membres de votre famille depuis 10 ans. C’est la peur qui vous rend malade ou dépressif. C’est la peur qui fait que vous vous sentez paralysé, impuissant, et que vous vivez toutes sortes d’émotions parce que vous n’aimez pas votre vie. C’est la peur qui fait que vous en venez à essayer de trouver un peu de bonheur dans la surconsommation d’alcool, de sucre, de drogue, d’anti-dépresseurs, de sexe, de jeu, ou bien qui vous fait vous jeter dans le travail, dans la course à l’argent, dans la surconsommation d’objets de toutes sortes, qui mène à son tour à l’exploitation des gens, à la violence envers les autres, envers les animaux et à la dégradation de l’environnement, bref… aux problèmes que nous dénonçions au départ!

    Nous n’arriverons jamais à nettoyer ce qui ne va pas dans le monde, si nous ne commençons pas d’abord à nettoyer ce qui ne va pas en nous! Ce serait comme de projeter un vidéo sur un mur, et d’essayer de nettoyer le mur pour faire disparaître les images provenant du projecteur.

    «Ce à quoi tu résistes persiste, ce que tu observes disparaît.»  – Inconnu

     Pour commencer dès maintenant à faire une différence dans le monde, vous pouvez vous poser les questions suivantes:

     1. Est-ce que je suis en train d’alimenter la peur en moi et chez les autres en mettant en relief tout ce qui ne fonctionne pas? En critiquant, en chialant, en me plaignant, en me victimisant,  en m’accusant et en accusant les autres? Est-ce que je fais mes choix par «peur de» plutôt que «par amour pour moi»?

    Truc pour être conscient lorsque vous avez cette attitude: vous vous sentez en colère, triste, ça fait ressortir vos peurs, vous vous sentez impuissant et vous avez une baisse d’énergie. Votre énergie est dirigée vers l’extérieur. Vous la perdez, ça vous fait vieillir et ça vous rend malade.

    2. Qu’est-ce que je veux pour moi? Qu’est-ce qui goûte bon? Qu’est-ce que je peux faire comme action pour me donner cela? Où j’ai envie de mettre mon attention? Comment je peux apprendre à me guérir, à m’aimer davantage, à améliorer ma confiance en moi, à développer ma spiritualité? Comment je peux partager tout cela avec les autres pour les inspirer à se guérir eux-mêmes, pour qu’ils inspirent les autres à leur tour etc etc?

    Truc pour être conscient lorsque vous avez cette attitude: vous vous sentez bien, énergisé, vous avez un sentiment d’accomplissement et vous avez l’impression d’avoir votre place dans le monde. Votre énergie est dirigée vers l’intérieur, vous en profitez et vous gardez la santé.

    «Sois le changement que tu souhaites voir apparaître dans le monde.»  – Gandhi

    Selon moi, la seule façon d’arriver à guérir le monde, c’est d’abord de commencer par se guérir soi-même. Et puis chaque personne qui se donnera un peu plus d’amour et de compassion, pourra à son tour être plus aimante, plus bienveillante, plus compatissante… envers les autres… envers toute forme de vie… et contribuera à guérir le monde!

     

    Documents d’intérêt qui ont inspiré cet article:

    Zero Limite, Joe Vitale, 2008, Éditions Le Dauphin Blanc
    The Oldest Soul Trapping Game, Tobias Lars. Vidéo: www.youtube.com/watch?v=ZsEj1-MHl94
    The Lie We Live. Vidéo:  www.youtube.com/watch?v=ipe6CMvW0Dg
    Inner World, Outer Worl: Vidéo: www.youtube.com/watch?v=aXuTt7c3Jkg

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • PENSÉE TIRÉE DU LIVRE GUÉRIR PAR LA MUSIQUE DE FERNAND DAGENAIS

     




    PENSÉE TIRÉE DU LIVRE GUÉRIR PAR LA MUSIQUE DE FERNAND DAGENAIS - ÉDITIONS CARDINAL


    LA MORT

    La mort a un adversaire puissant
    La Vie
    Chaque seconde de vie
    N'est pas un emprunt à la mort
    C'est une victoire

    C'est une victoire à célébrer
    D'une seconde à l'autre
    C'est un don que l'on se fait
    En plus du cadeau qu'on a reçu

    À quoi sert-il d'y penser?
    C'est un peu comme l'appeler
    On a d'autres choses à penser
    La première, penser à vivre

    Insouciance tout ça?
    Bien sûr que oui
    Il faut fêter ses victoires
    Il faut bien vivre

    Et puis...

    Si la mort nous attend
    Bien, qu'elle le fasse
    À quoi nous sert
    De mourir en attendant?
    Partager via Gmail

    votre commentaire