•  

     

    Merci à magfo.centerblog.net pour cette magnifique image animée!  

     

    Pendant mes heures les plus sombres, je sais que Dieu existe. Quand j’ai peur, je précise ma foi en Dieu mon Père, vivant dans mon être intime. Je repose tranquillement dans la connaissance certaine que tout est bien et que ma perfection est achevée dès maintenant. Je reconnais que Dieu est la pensée qui inclut tout et je sais parfaitement que l’homme est le Christ de Dieu, l’image faite à la ressemblance de Dieu mon Père. Je ne fais plus qu’UN avec la Source.

     

    Le jour de la vision spirituelle absolue approche lentement mais sûrement. Je la reconnais dès aujourd’hui. Elle est là, ici et maintenant, pleinement achevée. Je bénis et je loue la vision spirituelle absolue. Je te remercie, Père, de ce qu’elle réalise dès maintenant mn plus haut idéal.

     

    +++++

     

    Je suis le Christ, l’idéal de Dieu, en qui le Père prend plaisir, le fils unique de Dieu le Père. Je suis le seul qui sache, voie, et coopère avec le Père, le seul rejeton que Dieu connaisse. Et il connaît tous les hommes, car tous peuvent proclamer : C’EST ACCOMPLI.

     

    +++++

     

    Ô homme, où est ta couronne?

    L’Éternité l’a transmise.

    Où est ton âme?

    Elle a pris naissance dans l’Infini.

    Jusqu’au siècle des siècles

    Elle n’a été choisie que pour toi.

     

    +++++

     

    Quand nous parlons de Dieu, nous parlons d’un et de tous, pour tous, en tous, et à travers tous! Si les Hindous donnent un nom à leur Dieu, en disant qu’il n’en est pas d’autre, leur pensée est divisée. Si les Mongols donnent un nom à leur Dieu, en disant qu’il n’en est pas d’autre, leur pensée est divisée. Si les Juifs donnent un nom à leur Dieu, en disant qu’il n’en est pas d’autre, leur pensée est divisée. Si les Chrétiens donnent un nom à leur Dieu, en disant qu’il n’en est pas d’autre, leur pensée est divisée. Une maison divisée contre elle-même est détruite d’avance, et il faut qu’elle tombe. Si elle est unie, elle subsiste éternellement. Choisissez qui vous voulez servir. Division signifie faillite et mort. Unité dans le Principe Père et Mère signifie progrès, honneur et pouvoir.

    A.U.M., A.U.M., A.U.M.

     

    +++++

     

    Il n’est de plus grand pouvoir que mon Christ intérieur. J’émets ma parole douée de la qualité de Christ, et elle accomplit instantanément toutes choses. Je donne louange et bénédiction, et j’envoie ma parole avec abondance, harmonie, et perfection.

     

    +++++

     

    Je te remercie, Dieu, pour la Vie et la Lumière Abondantes, pleines et libres, pour la santé parfaite, la puissance illimitée, et la liberté sans restrictions.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Merci à sentos1.centerblog.net pour cette magnifique image!  

     

    LES COMMANDEMENTS DE DIEU


     

    Coopérez avec moi au sein de la divine volonté créatrice, et vous n’aurez besoin de rien d’autre. N’établissez aucune image gravée devant Moi ni devant vous. Vous ne déifierez alors aucune image, mais vous saurez que vous êtes Dieu en qui je mets mon plaisir, et vous dominerez comme moi. Maintenant, mon fils, approche-toi de moi, fonds-toi en moi, je serai toi-même et ensemble nous serons Dieu. Ton corps est le corps idéalisé de Dieu qui existe et existait avant que la race humaine ait jamais été projetée sous forme manifeste. Il est l’Être de l’humanité, la créature de Dieu. Toute l’humanité possède ce corps parfait, pourvu qu’elle en accepte la véritable image. C’est le temple de Dieu appartenant à l’homme, achevé pour l’homme.

     

    -Vous ne graverez aucune image, vous ne sculpterez rien à la ressemblance des êtres qui peuplent le ciel, la terre, ou les eaux de la terre. Vous ne transformerez pas aucune matière en image ou en idole, car toute substance créatrice vous appartient pour en user et vous est continuellement fournie en quantité supérieure à vos besoins. Vous ne vous inclinerez devant aucun objet fabriqué, et vous n’en deviendrez pas les serviteurs. Il n’y aura donc aucune créature jalouse, et nul péché, nulle iniquité ne seront imputés à une génération quelconque de votre descendance. Vous vous tiendrez fermement les yeux fixés sur la Cause et l’idéal que vous vous faites de cette cause ne pourra s’abaisser. Vous manifesterez donc un amour pareil à celui que je vous porte.

     

    -Vous honorerez cette Cause ou Principe Directeur, sachant qu’elle est votre Père et votre Mère. Vos jours seront donc plus nombreux que les grains de sable du bord de la mer, qui pourtant sont innombrables. Vous ne souhaiterez ni blessure, ni destruction, ni mort, car les créatures sont vos créations. Elles sont vos fils et vos frères. Vous les aimerez comme je vous aime.

     

    -Vous ne commettrez pas d’adultère, car ce que vous aurez fait à autrui, vous l’aurez fait à votre père, à votre mère, à votre frère, à votre sœur, à vos bien-aimés. Or, ils sont aimés par la Cause comme la Cause vous aime.

     

    -Vous ne déroberez pas, car vous ne pouvez dérober qu’à la Cause, et si vous volez la Cause, vous vous volez vous-mêmes.


    -Vous ne porterez de faux témoignages contre aucune créature, car ce faisant, vous témoigneriez faussement contre la Cause, laquelle se confond avec vous.

     

    -Vous ne convoiterez rien, car ce faisant, vous convoiteriez la Cause, laquelle se confond avec vous. En communiant avec la Cause, vous possédez ce qui est parfait et qui vous appartient vraiment.

     

    -Vous ne fabriquerez donc pas d’images d’argent ni d’or pour les adorer comme des dieux, mais vous vous verrez vous-mêmes communiant avec toutes les choses pures, et vous resterez toujours purs. Alors vous ne craindrez rien car nul Dieu, excepté vous-mêmes, ne vient vous éprouver… 

     

    ***** 

     

    MON COMMENTAIRE SUITE AU DERNIER PARAGRAPHE: AUSSI JE TIENS À SOULIGNER CECI, SURTOUT POUR NOUS LES CHRÉTIENS. IL EST DIT ( DANS LA VIE DES MAÎTRES ET  MÊME DANS LA BIBLE): 

    -Vous ne graverez aucune image, vous ne sculpterez rien à la ressemblance des êtres qui peuplent le ciel, la terre, ou les eaux de la terre. Vous ne transformerez pas aucune matière en image ou en idole, car toute substance créatrice vous appartient pour en user et vous est continuellement fournie en quantité supérieure à vos besoins. Vous ne vous inclinerez devant aucun objet fabriqué, et vous n’en deviendrez pas les serviteurs. Il n’y aura donc aucune créature jalouse, et nul péché, nulle iniquité ne seront imputés à une génération quelconque de votre descendance. Vous vous tiendrez fermement les yeux fixés sur la Cause et l’idéal que vous vous faites de cette cause ne pourra s’abaisser. Vous manifesterez donc un amour pareil à celui que je vous porte.

    ALORS POURQUOI, NOUS CHRÉTIENS, SI NOUS SUPPOSONS ÉCOUTER LA PAROLE DE DIEU, FAISONS DES IMAGES DE JÉSUS, DE MARIE, DES SAINTS, DES ANGES, ETC??? NE COMMETTONS-NOUS PAS UNE TRANSGRESSION EN FAISANT CELA???

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    LA LUMIÈRE

     

    Tandis que je me tiens seul dans ton grand silence, Dieu mon Père, une lumière pure flamboie dans mon sein et emplit de son grand rayonnement chaque atome de mon corps. La Vie, l’Amour, la Force, la Pureté, la Beauté et la Perfection dominent en moi de toute puissance. Tandis que je regarde au cœur même de cette lumière, j’en vois une autre — liquide, douce, d’un blanc doré, et radieusement claire — qui absorbe, nourrit, et irradie le feu caressant de la plus grande lumière.

     

    Je sais maintenant que je suis Dieu, ne faisant qu’un avec tout l’univers de Dieu. Je murmure à Dieu mon Père, et rien ne me trouble.

     

    +++++

     

    CALME DANS LE SILENCE



    Cependant, dans ce silence complet règne la grande activité de Dieu. À nouveau rien ne me trouble, et le silence complet m’entoure de tous côtés. Le rayonnement de la lumière s’étend maintenant au vaste univers de Dieu, et je sais que la vie consciente est partout. Je répète sans crainte que je suis Dieu. Je suis silencieux et n’ai pas peur.

     

    J’élève le Christ bien haut en moi-même et je chante les louanges de Dieu.

     

    L’inspiration fredonne dans la tonalité de ma musique. La Grande Mère chante une vie nouvelle, de plus en plus haut en moi-même. Plus fort et plus clairement chaque jour, l’inspiration élève ma pensée consciente jusqu’à la mettre à l’unisson du rythme de Dieu. À nouveau j’élève bien haut le Christ, et je prête une oreille attentive à la joyeuse musique. L’harmonie est ma clef, et Dieu est le thème de mon chant. Il scelle mon cantique du sceau de la vérité.

     

    +++++

     

    Voici, je suis né de nouveau, un Christ est là.

     

    Dieu mon Père, je sis libre avec la grande lumière de ton Esprit. Ton sceau est placé sur mon front. J’accepte. Je tiens ta lumière haute, Dieu mn Père. À nouveau, j’accepte.

    ++++

     

    JE SUIS est dans le Père, et le Père est en moi. JE SUIS et mon Père ne font qu’un en toute humilité, et en toute grandeur. Dieu et l’humanité réunis sont tout-puissants, ils constituent l’omnipotence de Dieu.

     

    +++++

     

    Le pouvoir est la démonstration du Principe actif de Dieu mon Père. L’activité parfaite de Dieu ne se manifeste jamais trop ou trop peu. Dieu n’a jamais de défaillance et n’est jamais inactif. Le Principe de Dieu travaille toujours constructivement. Je m’ordonne de me présenter moi-même en harmonie parfaite avec le Principe actif de Dieu et avec lui seul. Je répands cette flamme divine à travers mon corps physique.

     

    +++++

     

    L’amour de Dieu me conduit directement au troupeau. On me montre le bon chemin et l’on m’y ramène quand je m’écarte du troupeau. Le pouvoir de l’amour de Dieu m’attire vers ce qui est bon pour moi. « Car tu es avec moi. Ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent. »

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •   

     

    "Père Tout-Puissant, Principe qui pénètre partout, tu irradies du plus profond de nous-mêmes sur le monde entier, tu es la lumière, l’amour et la beauté dont nous éprouvons aujourd’hui les bienfaits. Nous pouvons bénéficier éternellement de ces bienfaits si seulement nous le voulons. Nous nous inclinons devant l’autel où brille la flamme perpétuelle de l’amour parfait, de l’harmonie, de la vraie sagesse, de la dévotion sans fin, et de la pure humilité. Cette flamme sacrée brille sans jamais s’assombrir.

     

    Elle émane du fond des âmes de ceux qui sont réunis en ce moment au nom de la vraie paternité, de la filiation respectueuse, et de la fraternité dévouée. Partant de ceux qui nous sont proches et chers, elle s’égrène dans l’espace, illuminant les régions les plus éloignées de la terre afin que chacun puisse percevoir son éclat et recevoir les bienfaits de son amour immaculé et intarissable.

     

    Les rayons pénétrants de cette lumière, de cette beauté, et de cette pureté traversent les âmes et les cœurs réceptifs de ceux qui sont réunis autour de Ton autel. Nous avons maintenant conscience de ces rayons d’amour dont le feu se répand dans tout l’univers. Nous les envoyons pour transmuer le monde, refondre et harmoniser toute l’humanité. Nous saluons le pur et véritable Christ de Dieu vivant en chacun de nous. Nous sommes de bout face à face avec Dieu, égaux à lui, unis à lui. À nouveau nous saluons Dieu notre Père vivant au plus profond de nous-mêmes." ***** Quand on arrive dans la vie au bord de la mer Rouge,
    Quand malgré tous les efforts
    On ne peut ni reculer ni contourner l’obstacle,
    Il ne reste plus qu’à le franchir.
    Il faut alors connaître Dieu d’une âme sereine
    Pour faire disparaître les ténèbres de la tempête.
    Dieu calme les vents.
    Dieu apaise les vagues.
    Va de l’avant, va de l’avant, va de l’avant.


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    DE TOUTE MA PENSÉE
     
    Ce que je désire est maintenant rendu clair. Je forme uniquement dans ma pensée ce que je désire. Comme une graine qui commence à croître sous erre dans le calme et l’obscurité, mon désir prend maintenant corps dans le royaume silencieux et invisible de mon âme. J’entre dans ma chambre secrète et je ferme la porte. Avec tranquillité et confiance, je maintiens mon désir dans ma pensée comme s’il était déjà accompli. Père, j’attends maintenant son exécution parfaite. Père qui es en moi, je te remercie de ce que l’accomplissement de mon désir soit continuellement réalisé dans l’invisible. Je sais que tu as répandu sur tout le monde avec amour et générosité l’abondance de tes trésors. Tu as exaucé tous les bons désirs de ma vie. Tu me permets de participer à tes opulentes ressources. Je peux réaliser mon unité avec toi, et chacun de tes enfants peut en faire autant. Tout ce que je possède, je peux le répandre sur tous afin d’aider tous tes enfants. Tout ce que j’ai, je te le donne, mon Père.
     
    +++++
     
    DE TOUTE MA FORCE
     
    Par aucun acte ni aucune pensée, je ne dénierai avoir reçu en esprit l’exaucement de mon désir. Sa réalisation est maintenant parfaitement nette. Par l’esprit, l’âme, la pensée et le corps, je suis sincère quant à mon désir. J’ai perçu ce qui était bon pour moi en esprit. Je l’ai conçu comme une idée parfaite dans mon âme. Je lui ai donné la véritable forme-pensée. Il est parfait. Je l’appelle maintenant à devenir visible, à devenir la manifestation véritable.
     
    Je te remercie, Père, de posséder ce que je possède dès maintenant : l’amour, la sagesse, l’intelligence, la vie, la santé, la force, la jeunesse éternelle, l’harmonie, le bonheur, l’abondance, et la méthode pour produire à partir de la substance universelle ce qu’il faut pour satisfaire tous les bons désirs.
     
    +++++
     
    Je me tiens fermement avec les yeux fixés sur toi, Ô mon Père, ne connaissant que toi, et je ne vois que Dieu en toutes choses. Je me tiens solidement sur la montagne saine, ne connaissant que ton amour, ta vie, et ta sagesse. Ton esprit divin m’imprègne toujours. Il habite au-dedans et au-dehors de moi. Père, je sais que cet esprit n’est pas destiné à moi seul, mais à tous tes enfants. Je sais que je ne possède rien de plus qu’eux et que Dieu seul existe pour tous. Ô mon Père, je te remercie.
     
    +++++
     
    « Père, ici commence en toutes choses, révèle-moi le Christ, ton fils parfait. »
     
    +++++
     
    "Père, c’est un grand plaisir pour moi de recevoir ces chers visiteurs aujourd’hui, et je dis d’un cœur humble, et sincère : ‘Que ta volonté soit faite’. Je les bénis, et en les bénissant, je bénis le monde entier."

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

     

    EXTRAITS DU LIVRE « LA VIE DES MAÎTRES ». 

     

    -Exercez-vous à acquérir une conscience d’enfant. Visualisez l’Enfant divin en vous-même. Avant de vous endormir, ayez conscience de posséder en vous un corps de joie spirituelle toujours jeune et beau. Pensez à votre intelligence, vos yeux, votre nez, votre bouche, votre peau, et au corps de l’Enfant divin. Tout cela est en vous, spirituel et parfait, dès maintenant, dès ce soir. Réaffirmez ce qui précède en le méditant avant de vous endormir paisiblement. Et le matin, en vous levant, suggestionnez-vous à haute voix en vous disant à vous-même : Eh bien mon cher X…, il y a un alchimiste divin en toi.
     
    -Le divin alchimiste est dans mon temple, fabriquant continuellement de nouvelles cellules, jeunes et magnifiques. L’esprit de jeunesse est dans mon temple dans la forme de mon corps divin, et tout va bien. « Om Santi! Santi! Santi! » (Paix, paix, paix!).
     
    -J’envoie de bonnes pensées au monde entier. Qu’il soit heureux et béni!
     
    -Je suis « maintenant » comme je le désire. J’ai quotidiennement la vision de mon être magnifique, au point d’en insuffler l’expression à mon corps. Je suis un Enfant divin, et Dieu pourvoit à mes besoins maintenant et toujours.
     
    -L’amour infini remplit ma pensée; sa vie parfaite fait vibrer tout mon corps. Tout est lumineux et splendide autour de moi.
     
    -On ne peut rien enseigner aux orgueilleux et que seuls les humbles d’esprit peuvent percevoir la Vérité. — Baird T. Spalding
     
    -Je vous réintègre dans le grand Océan de la Pensée Universelle, dans la Substance Cosmique d’où tout provient, où tout est parfait, et d’où vous êtes issues. Dissolvez-vous et redevenez les éléments qui ont servi à vous créer. Maintenant, je vous ressors de cette pure substance, parfaites, et telles que Dieu vous voit. Je vous maintiens dans cet état de perfection absolu. Dans l’ancien ordre des choses, je vous avais ressorties imparfaites, et votre manifestation était imparfaite. Comprenant la vérité, je vous reproduis maintenant parfaites comme vous l’êtes aux yeux de Dieu. Vous êtes nés de nouveau à l’état parfait. « Et il en est ainsi. »
     
    -De tout mon cœur Ô cœur de mon être, Ô Père, je ne fais qu’un avec toi. Je te reconnais pour l’Éternel, le Père de tous. Tu es Esprit, omniprésent, omniscient. Tu es sagesse, amour et vérité. Tu es le pouvoir, la substance et l’intelligence dont toutes choses ont été formées et grâce à quoi elles ont été créées Tu es la vie de mon esprit, la substance de mon âme, l’intelligence de ma pensée. Je t’exprime dans mon corps et mon activité. Tu es le commencement et la fin, la totalité du bien que je peux exprimer. Le désir de ma pensée, implanté par mon âme, est vivifié par toi en mon esprit. Dans la plénitude du temps, et par la loi de la foi, il est rendu visible dans mon expérience. Le bien que je désire existe déjà en esprit sous forme invisible, et je sais que je le possède déjà.
     
    +++++
     
    DE TOUTE MON ÂME

    Les paroles que je prononce maintenant, Ô mon Père, te décrivent l’objet de mon désir. Il est planté comme une graine dans la terre de mon âme et vivifié dans mon esprit par ta vie. Il faut qu’il s’épanouisse, il faut qu’il s’extériorise. Je ne permets qu’à ton esprit — Sagesse, Amour, et Vérité — de se mouvoir dans mon âme. Je désire exclusivement ce qui est bon pour tous, et je te demande maintenant de l’accomplir.
     
    Père qui es en moi, je demande à exprimer l’amour, la sagesse, la force, et la jeunesse éternelle. Je demande à réaliser l’harmonie, le bonheur, et une abondante prospérité. Je demande à recevoir directement mon intelligence de toi afin de comprendre la manière de tirer de la substance universelle ce qui est nécessaire à la satisfaction de tous les bons désirs. Et ceci, non dans un but égoïste, mais avec des mobiles purs en vue de posséder l’intelligence me permettant de rendre service à tous tes enfants.

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique