• AU CANON...

     


    AU CANON

    Le prêtre prie pour l'Église. Je m'unis à lui, ô mon Dieu, et vous conjure de la protéger. Pourrait-elle, en effet, soutenir sans vous les rudes combats de la foi et de l'Évangile?... Je vous confie, adorable Jésus, son Chef auguste. Pour que sa main reste ferme et sûre au gouvernail de la Barque de Pierre, ne faut-il pas qu'il sente l'action toute-puissante de la vôtre? Je vous recommande le Pasteur de ce diocèse, et avec lui, tous les Évêques de la chrétienté; tous les prêtres, ouvriers de votre vigne, aux prises avec l'esprit du mal, les uns au milieu des nations civilisées, les autres parmi les peuples barbares.

    J'appelle la bienveillance de votre divin regard sur les temps troublés où nous vivons, sur la patrie, hélas! moins heureuse parce qu'elle est moins chrétienne, sur les familles, sur les Associations qui vous reconnaissent pour leur Chef.

    Je vous recommande les besoins de mes parents, de mes amis, de mes frères, de tous ceux qui me sont chers, et de ceux qui, pour l'amour de vous, m'ont fait quelque bien, de ceux qui ont demandé ou désiré que je prie pour eux... Je donne une place spéciale dans mes suffrages à ceux qui m'ont offensé, qui m'ont contristé, blâmé ou fait quelque tort; et aussi à tous ceux à qui j'ai pu causer, moi-même, quelque déplaisir, ou donner du scandale par mes paroles, ou mes actions, avec connaissance ou sans y penser. Puisse cette prière, de charité universelle, attirer sur moi et sur tous, des grâces efficaces de conversion et de salut. AMEN.

    « MON ENFANT, NE DÉSESPÈRE PAS...TOI QUI TRAVERSES L'ÉPREUVE... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :